Quels sont les origines des dessins humoristiques sur internet

Quels sont les origines des dessins humoristiques sur internet

Les dessins humoristiques sont une forme de communication artistique qui avec ou sans texte, mais surtout avec de l’humour, la satire atteint l’esprit de ses spectateurs. Appelés dessins humoristiques majoritairement dans la presse et mèmes dans l’univers d’internet, cet art parle généralement des critiques populaires ou de politique et porte sur les expressions du quotidien. Mais comment ont-elles commencé en France ?

Quelle est l’origine du mème en lui-même ?

Le terme “mème” vient originairement des Etats-Unis et c’est Richard Dawkins, qui dans une de ses réalisations en 1960 développa l’idée d’un objet culturel qui resterait encrer dans le temps comme un gène.

Un développement important du “mème” grâce au numérique en France

C’est avec l’avènement du numérique et plus particulièrement de Photoshop piraté, que le mème s’est répandu dans l’univers du web et est devenu en lui-même une culture. En 1996, le bébé qui danse est la première image virale devenue célèbre dans le monde.

C’est avec des images de “stock” que la culture du  “mème” va se développer. Les différentes photos vont être détournées à l’infini. Avec les “mèmes”, on peut prendre une image et réussir à déplacer sa signification dans un champ musicale, cinématographique, politique, symbolique.

Derrière un “mème”, il y’a une volonté de rigoler, mais aussi de proposer un modèle esthétique à celui qu’on connaît, lisse et propre sur internet. Le “mème” est fort de sa capacité à être créé sans aucunes limites, car il va notamment recycler des éléments de la culture pop.

A la base ce sont des signes, qui lorsqu’on leur ajoute du texte ou change le décor deviennent véritablement des mimes. Les “mèmes sont également devenues des idiomes utilisés entre des cercles de personnes par exemple, pour réussir à plaisanter sur un sujet bien défini, qu’eux seules comprennent réellement.

Le “mème” permet encore aujourd’hui et depuis maintenant un peu de temps à la culture populaire de transmettre des messages. La transmission de ces messages se fait de manière plus amusante, concernant des sujets généralement abordés avec beaucoup trop de sérieux. C’est le cas par exemple avec les discours politiques, qui vont souvent être tournés de façon dérisoire, mais totalement revendicatrice sur les réseaux sociaux et particulièrement Twitter.

Les mèmes sur Twitter

A chaque nouvel événement, Twitter connait ses vagues de mèmes. Il s’agit du réseau social qui voit le plus de mèmes naitre. Avec la notion de hashtag, il est facile pour les utilisateurs de découvrir les tendances dans un pays donné.